Lettre à la Ministre de la Culture

Chers amis,

Pas d’images colorées, pas de photos de personnages hauts en couleurs ou de public entourant une de nos parades pour cet article. Mais une lettre afin que vous puissiez continuer à voir de nombreux spectacles et artistes de cirque différents, près de chez vous et le plus souvent possible… La lettre que le Syndicat Cirques et Compagnies de Création (dont nous sommes membres) vient d’adresser à Fleur Pellerin, ministre de la Culture.

Bonne lecture à tous.

Paris, le jeudi 19 novembre 2015

Madame La Ministre,

A la lecture du projet de Loi de Finances 2016, nous sommes amers. Alors que vous annoncez une hausse de 9 millions d’€uros des crédits déconcentrés, aucune mesure ne vient soutenir notre secteur, pourtant très modestement soutenu (environ 6 millions d’€uros sur le programme 131 – Création) et en grande difficulté.

Dans ce projet de loi de finances, nous constatons une augmentation en direction des Pôles Nationaux des Arts du Cirque de 2.031 €.

Nous constatons également que les crédits aux « Équipes conventionnées théâtres et domaines connexes » baissent de 16 501 € et que les aides aux équipes et domaines connexes non conventionnées ne bougent absolument pas.

Nos compagnies, entreprises de production, connaissent actuellement de grosses difficultés pour financer leurs productions et n’ont plus les moyens d’investir. Nous représentons un art où l’exigence artistique et technique est une question de survie et nous devons faire subir à nos salariés, artistes et techniciens, une absence totale de revalorisation salariale, voire des baisses de revenus, afin que les productions se montent.

Bien sûr, nous avons la chance que nos spectacles rencontrent massivement le public. Dans les enquêtes sur les publics1 il est démontré que nous attirons des publics des classes populaires, que nous créons du public pour le spectacle vivant, que nous attirons des jeunes.

Il est indispensable, Madame la Ministre, de mettre en place au plus vite, une plus juste répartition des crédits en faveur de la création circassienne, et de soutenir avec plus de vigueur un secteur qui démontre chaque jour sa force et son inventivité, son attractivité et sa générosité.

Le public qui vient voir nos œuvres le mérite. Nos auteurs de cirque, salués partout dans le monde, le méritent. Nos artistes qui se mettent réellement en danger pour défendre leur art le méritent. Nos entreprises, dont certaines sont itinérantes et permettent de diffuser des spectacles sur tous les territoires, le méritent.

 

Madame La Ministre, nous devons nous voir rapidement pour échanger sur l’avenir de notre art.

Les adhérents du Syndicat Cirques et Compagnies de Création

 

1« Les publics du cirque » – Laurent Babé – publication Ministère de la Culture (DEPS) – HorsLesMurs

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien