Formatage Act 1

  • Durée
    52min

  • Adulte

  • 550
    places

  • En
    Intérieur

  • Intérieur et
    Extérieur

« Formatage Act 1″ est une création qui s’interroge sur la notion de plaisir. Construire notre vie en fonction de nos goûts ou de notre sensibilité n’est qu’une illusion.

Les hommes puissants nous conditionnent. Situation perverse car conscients de la situation et malgré la volonté de ne pas entrer dans cette norme dictée, nous cédons chaque jour du terrain. Puis sans s’en rendre compte, nous glissons vers cet autre monde que nous appelons « Formatage ».

Projet Artistique

Après la création en 1999 de « La Famille O » avec plus de 100 représentations sous chapiteau, en 2001 de « La marionnette sphérique » , spectacle de rue déambulatoire puis de « Testamento » en 2002, qui mettait en piste des artistes de cirque dans des situations dramatiques abordées d’ordinaire au théâtre, nous tentons une nouvelle aventure avec « Formatage Act I ».

D’une part, des personnages à créer et des histoires à raconter ; d’autre part, un style à trouver, au carrefour des images artistiques (arts du cirque, jeu d’acteur, vidéo et des artistes interprètes).

« Formatage Act 1″ est une création qui s’interroge sur la notion de plaisir. Construire notre vie en fonction de nos goûts ou de notre sensibilité n’est qu’une illusion. Les hommes puissants nous conditionnent. Situation perverse car conscients de la situation et malgré la volonté de ne pas entrer dans cette norme dictée, nous cédons chaque jour du terrain. Puis sans s’en rendre compte, nous glissons vers cet autre monde que nous appelons « Formatage ».

Le public entre de plein fouet – dès l’accueil – dans ce monde décalé. Les corps se déplacent, se transforment entre contrainte et liberté. La relation à l’autre (spectateurs/spectateurs et spectateurs/artistes) et à l’espace (sol incliné) dérangent et provoquent une insécurité.

Les personnages comme les situations évoluent au rythme des tableaux d’images. Pas de répit pour les spectateurs, saisis au vif, chacun écrit sa propre histoire au fil des propositions. La manipulation d’objets telles que des balles, des chaussures, des télévisions, des massues, des chemises blanches…est le fil conducteur , l’espace se transforme et tout est prétexte à changement.
Du noir et blanc on dérive progressivement vers la couleur. Pas de place à la parole, seul un texte de Victor Hugo face à la caméra, traduit en langage des signes, comme lien oral.

Les personnages plongés dans cet univers cherchent l’échappatoire. Certains refusent, d’autres acceptent !

Mais comme au cirque traditionnel, on retrouve les deux personnages, l’auguste et son clown blanc.

L’Equipe de Formatage Act I Création 2005

  • Conception : Philippe Vuillermet
  • Mise en scène : Création collective
  • Décors : Hervé Chauvet
  • Costumes : Sandrine Rossi
  • Création et montage musical : Chloé Laurencin
  • Création vidéo : Stéphane Lafoy
  • Création et régie lumière : Frédéric Métral
  • Régie générale : Frédéric Métral
  • Création affiche : Emilie Cazes et Marie-hélène Tizot

Distribution

  • Hervé Chauvet : L’Auguste (Jongleur, comédien – Cie Jocus, Cie Rêvalité, Cie Manoli)
  • Philippe Vuillermet : Le clown blanc (Comédien, jongleur – Cie Saltimbanques Circus)